Après le dimanche de l’épiphanie, commence la Période Carnaval dans certaines iles de la Caraïbe et s’intensifie jusqu’aux jours gras qui sont les points culminants.
Les ingrédients indispensables à la réussite de cet événement sont la musique, les costumes, poupées satiriques, masques, musique etc

Mais d’ou nous vient cette tradition carnavalesque?

Le Carnaval fut institué afin de permettre aux Chrétiens de faire la fête avant d’entamer le Carême (période de privation).
Introduit aux dix huitième siècle, le carnaval dans les caraibes n’était fêté que par les colons par de somptueux bals.

Après 1848 cet évènement se démocratise et prend une nouvelle ampleur grâce à l’influence des anciens esclaves.

Très vite les Antillais marquent de leur empreinte ces festivités en créant des déguisements originaux et des masques rappelant leurs origines africaines .

Pourtant chaque île a son propre carnaval.

Le Carnaval de Trinidad et Tobago

C’est le plus célèbre de la Caraïbe, il se déroule chaque année jusqu'au mercredi des cendres dans les rues de Port d'Espagne.La ville entre dans une transe populaire.

Le Carnaval se déroule au son du Calypso donné par les steel bands, et de la Soca, plus énergique et particulièrement très demandée par les jeunes.

Des parades costumées et des chars défilent dans la ville avec des orchestres très bruyants composés de tambours de "récup" (anciens bidons de pétrole).

Aujourd'hui, des remorques de camions tractent également des batteries et des sonos tonitruantes, afin de produire un maximum de bruit. Autre spécialité du carnaval : le calypso, musique de danse populaire au rythme très africain, sur laquelle on improvise des textes moqueurs et ironiques sur la politique, la société, l'amour

Le carnaval en Martinique

Chaque année on choisit Le roi du Carnaval « Vaval » (mannequin satirique à l’effigie d’un politicien, d’un personnage en vue ou d’une institution) et il est promené dans les rues en tête d’une foule en liesse organisée en « vides ». « Vaval » défile aux cotés de la mini-reine, la reine et reine-mère qui ont été élu dans chaque commune avant les jours gras.

Dans les rues de Fort de France on voit certains déguisements traditionnels tels que les Neg Gwo Siwo aux corps enduits de suif et de sirop de canne ou encore les indiens, en hommage aux premiers habitants de l’île.

Les groupes à pieds, les chars avec la musique rythment le « vidé ». Sur les chars les miss carnaval élues dans les communes s’exhibent fièrement.

Lorsque le vidé est terminé, les fêtards poursuivent leurs soirées dans des bals ou zouk jusqu’à l’aube.

Le carnaval en Guadeloupe

Le carnaval de l'île est l'occasion d'admirer des costumes et des déguisements aussi originaux qu'extravagants mais il est possible d'assister à bien plus encore contrairement aux autres carnavals de la Caraïbe, celui de Guadeloupe à la particularité de proposer des concours de beauté, des marathons de danse mais aussi des concours du plus beau char.

Les villes de Pointe-à-Pitre et de Basse-Terre constituent les principaux centres d'attraction.

Pendant les jours gras la reine trône en tête des défilés.

La musique des défilés est assez spéciale. Elle est produite à partir d'objets de récupération divers (bouteilles, bidons de viande salée en plastique de taille différente frappée avec un bâton à l'extrémité rembourrée de tissu et de caoutchouc.

A la tombée de la nuit, les guadeloupéens organisent la retraite aux flambeaux.

Le carnaval de Porto Rico

   

Le Carnaval populaire de Porto Rico est un évènement traditionnel qui se célèbre chaque année dans la ville de Ponce.

Le carnaval de Ponce est le plus ancien de l’île, son point culminant est le mardi gras jour de l’enterrement de la « Sardine » et la fin des festivités.

De diaboliques "Vejigantes" déambulent dans les rues avec leurs grands masques et leurs costumes colorés.

De nombreuses majorettes défilent en bougeant leur bâton et présentent leurs figures acrobatiques au son de la musique des orchestres.
Le personnage principal est le Roi Singe qui figure comme « Le roi du carnaval ».

C’est le roi singe qui préside l’enterrement de la « Sardine ». Après l’enterrement, le peuple participe à l’incinération du « Tua Júa » ou le « Judas », qui est une poupée grotesque remplie de journaux.

Ces festivités sont célébrées jusqu’à minuit.

Le carnaval en Haiti

Les villes principales qui fêtent le carnaval sont Port au Prince et Jacmel .

Le Carnaval de Jacmel est le plus populaire et est considéré comme Carnaval National malgré qu’il soit fêté avant celui de Port au Prince et avant les trois jours gras.

C’est l’un des derniers carnavals traditionnels d’Haïti. Dans la rue défilent les « Zailes Mathurin » diables aux couleurs vives et aux ailes métalliques qui claquent).

C’est aussi l’occasion de voir de nombreux déguisements très originaux et resplendissants surtout les masques d’animaux.Les défiles sont accompagnés par les groupes « racines » juchés sur les chars.

Le carnaval de Jacmel qui commence le vendredi s’achève à 18h le dimanche. En soirée, chaque quartier organise des bals populaires.

Les jours gras aux Antilles :

La fête culmine pendant les 4 jours gras. Chaque jour gras a une interprétation scénique ou un choix de couleur à revêtir
 

Le samedi gras: Jour de la présentation des reines.
 

Le dimanche gras: Présentation de Vaval dans les villes principales
 

Le lundi gras: jour du mariage burlesque,les hommes se déguisent en femmes et les femmes se déguisent en hommes.
 

Le mardi gras: jour des diables rouges ou la couleur du rouge prédomine. Le déguisement du diable est une salopette de toile rouge recouverte de dizaine de petits miroirs et affublée d’une longue queue à grelots. Le Diable tient une fourche et sa tête est recouverte d’un masque.
 

Le mercredi des cendres: dernier jour de carnaval ou l'on est habillé en noir et blanc.On brûle « Vaval » à la tombée de la nuit .Cest la fin des festivités et commence le Carème qui prend fin à Pâques.


Jouer avec notre Quiz du Carnaval de la Caraibe










Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
CARINEWS
Societe les lutins du net